Le ministère apostolique

Le mot apôtre signifie « un envoyé pour accomplir une mission particulière » et, dans ce cas, il s’agit de l’implantation des églises en divers lieux et au-delà du cadre géographique de sa ville natale, sous la conduite du Saint Esprit.

D’une façon générale, le Seigneur, en l’envoyant souvent seul, le dote de tous les cinq ministères jusqu’à l’achèvement de sa mission. Ensuite il établit des responsables sur chaque assemblée ainsi fondée.

Il commence avant tout par exercer le ministère d’évangéliste en rassemblant les brebis perdues afin de les amener à la repentance ensuite, il les enseigne la saine doctrine et, une fois l’assemblée constituée, Il choisit parmi ceux qui sont convertis, des personnes mûres, et les établit comme responsables en leur confiant l’assemblée. Dans la Communauté des Frères Chrétiens, l’apôtre est le garant de la vision et la doctrine inspirées par les Saintes Écritures depuis la première Eglise du temps des apôtres et des prophètes.

Il veille scrupuleusement au respect des Saintes Écritures dans toutes les assemblées de la Communauté et apporte une correction chaque fois qu’il y a une déviation. Dans son rôle de coordinateur international de toutes nos églises, l’apôtre véhicule les informations des églises concernant surtout les grands événements de l’année par des lettres apostoliques qui sont lues à chaque fin de l’année et des lettres circulaires qu’il adresse aux responsables des églises à chaque trimestre. Il organise des rencontres, au niveau international, de tous les responsables de nos églises, telles que : les conférences, les séminaires, les conventions.

Et il détermine, deux ans à l’avance, le pays dans lequel aura lieu l’un de ces événements ainsi que les orateurs concernés. Il a le devoir de veiller sur l’unité de toutes les églises et la communion de tous les principaux responsables. L’apôtre est celui qui consacre le pasteur en reconnaissant en lui ce don, et lui impose les mains devant l’assemblée. Il veille sur la conduite des pasteurs qui lui sont soumis, afin de ne pas permettre des rébellions ou des déviations doctrinales.

En l’absence d’un pasteur sur une assemblée, l’apôtre nomme les anciens et les consacre par imposition des mains précédée d’un témoignage de leur conversion, suivie d’une lecture des paroles d’engagements dans sa charge au sein de la communauté. L’apôtre a l’autorité de démettre ou de suspendre tout responsable quel qu’il soit au sein de la communauté pour un manquement très grave lié à la doctrine. 

Back to top